QUI SOMMES-NOUS ?

La Confédération Islamique Milli Görüş (CIMG) est une organisation bien active dans les domaines religieux, social et culturel. C’est dans ce cadre que notre organisation propose différentes activités afin de mieux apprendre, enseigner, vivre, transmettre la religion aux générations futures et la faire connaitre tout en accomplissant ses obligations. Elle s’intéresse à tout ce qui concerne les musulmans, œuvre pour améliorer leurs conditions de vie et pour préserver leurs droits fondamentaux.

 

DEFINITION DE « MILLÎ GÖRÜŞ »

D’après la foi musulmane, tous les êtres humains descendent du premier homme sur terre et premier prophète Adam (a.s.) et son épouse Hawwâ. Allah a envoyé des prophètes et des Textes pour montrer la bonne voie aux êtres humains depuis Adam (a.s.). Ibrâhîm (a.s.) fait partie de cette chaine prophétique et il est le père de la croyance monothéiste. De plus, le nom de notre organisation se rapporte directement à Ibrâhîm (a.s.). Le mot « millî » vient du mot « millat » qui est un terme coranique. Ce mot est cité à plusieurs reprises dans le Coran (millat Ibrâhîm…)  D’après le Coran, le mot millat est la communauté rassemblée autour d’un prophète, qui croit en lui et aux valeurs, idéaux et traditions qu’il rapporte.

Le nom « Millî Görüş » définit notre organisation. Il désigne l’ensemble des musulmans qui se considèrent comme faisant partie de la communauté d’Ibrâhîm (a.s.) en matière d’opinion et de foi, qui ont une idée sur le monde qui les entoure et qui suivent la tradition de Mouhammad (s.a.w.). À la lumière de cette compréhension, ils s’efforcent d’apporter la paix à l’humanité.

 

EVOLUTION HISTORIQUE DE LA CIMG

Après les années 70, des millions de musulmans de Turquie et d’autres pays ont émigré en Europe dans le but de travailler. Au début des années 70, les travailleurs turcs ont formé des petits groupes et se sont rassemblés dans d’étroites salles où ils pouvaient faire leurs prières. Peu de temps après, ces petits groupes se sont rassemblés pour former des associations régionales et des fédérations. Il était désormais nécessaire que ces institutions aient un « bureau central » afin de lancer la construction de mosquées, organiser les hajj (pèlerinage) et oumra (petit pèlerinage) , recruter et former des imams et autres personnes chargées de l’irchâd (conseil et orientation) et des services religieux. C’est en vue de cette nécessité qu’en 1995 la Communauté Islamique du Millî Görüş a planifié ses projets, modelés par le contexte économique et politique de l’époque et appuyés sur les réalités de la société. La CIMG (IGMG) s’est rangée avec les plus grandes organisations civiles d’Europe grâce aux travaux qu’elle a effectués autour des plans et programmes cités plus haut. Le nombre de régions, localités et membres n’a cessé d’augmenter.

La CIMG est un membre statuaire du CFCM et à ce titre elle est présente au bureau exécutif.