skip to Main Content

Communiqué de presse 25.03.21

Paris, le 25 mars 2021

Le 22 mars 2021, la municipalité de Strasbourg a décidé d’accorder une subvention pour financer la construction de la Grande Mosquée Eyyub Sultan de Strasbourg, en conformité avec le droit local du concordat comme cela a été fait pour les autres lieux de cultes.

Notre association CIMG France, subi actuellement des accusations et amalgames de la part de certains politiques et notamment de la part de Monsieur le ministre de l’Intérieur. Malheureusement, Monsieur le ministre sans apporter la moindre explication claire et étayée, tient des propos ambigus et inexacts en nous accusant de faire de « l’islam politique » et d’être des «pro turc », nous renvoyant ainsi à nos origines. Nous sommes très inquiets face à ces propos qui nous désignent telles des cibles et qui suscitent l’exaspération et la méfiance, voir le rejet de nos concitoyens à notre égard.

Pour rappel, nos mosquées à l’instar du chantier de la grande mosquée Eyyup Sultan de Strasbourg a été dégradée par des tags racistes et anti musulmans très récemment.   Les propos du Ministre ne peuvent que contribuer à augmenter les actes racistes de tout bord à notre encontre et mettant ainsi en danger la vie de nos fidèles.

La CIMG est une association Française qui a toujours agit dans une transparence totale au service de l’ensemble de nos concitoyens. La CIMG et ses représentants adhèrent parfaitement au respect de notre Constitution et des Lois de notre République.

Le 18 janvier 2021, une charte appelée « charte des principes de l’Islam de France » a été signée par seulement 5 fédérations sur les 9 fédérations membres du CFCM. Des CRCM ainsi que des centaines de Mosquées, ont également déclaré leurs réticences face à cette charte dans son état actuel.

La CIMG France a apporté ses contributions et notamment sa proposition de Charte le 02 décembre 2020 (consultable sur note site https://www.cimgfrance.fr), et témoigne de son total respect de la Constitution et des principes républicains, de sa position pour une représentation du culte musulman français totalement indépendante et libre des ingérences.

Dans ce contexte, il est particulièrement mal venu de la part du Ministre l’Intérieur, garant du projet de la loi contre le séparatisme, de s’ingérer sans retenue dans l’organisation d’un culte et de s’approprier cette charte en la qualifiant de la charte des principes de la République.

Nous appelons l’ensemble des forces vives de notre nation à plus de sérénité et de clairvoyance et à œuvrer pour consolider la cohésion et l’unité nationale.

Fatih SARIKIR

Président CIMG

Back To Top