skip to Main Content
Le Sermon Du Vendredi – 14/09/18 : Comment Faut-il Comprendre Et Valoriser Le Mois De Muharram ?

Le sermon du vendredi – 14/09/18 : Comment Faut-il Comprendre Et Valoriser Le Mois De Muharram ?

Chers Croyants !

Nous voici entrés dans le mois de Muharram et donc dans une nouvelle année hégirienne. Cela signifie également que le jeudi prochain sera le jour de Achoura. Ce 10ème jour du mois de Muharram fait partie des jours bénis où notre bien-aimé Prophète nous conseille de jeûner. En effet, il nous apprend que le jeûne dans ce mois est le jeûne le plus bénéfique après celui du Ramadan. Il dit ainsi dans un hadith : « Le meilleur jeûne après celui du Ramadan est le jeûne effectué pendant le mois d’Allah, le mois de Muharram. »

 

Chers Musulmans !

Tout au long de l’histoire de l’humanité, notre Seigneur a honoré certains de ses prophètes qui se trouvaient dans des épreuves variées et les a délivré d’une situation difficile le jour de Achoura. Par exemple, Allah a sauvé en ce jour Moïse (as) et son peuple de Pharaon et de son armée. Il a aussi sauvé Noé (as) du déluge en plaçant son arche au sommet du mont Joudi un jour de Achoura. Notre Seigneur nous informe dans le Saint Coran à propos des épreuves par lesquelles sont passés ces deux prophètes avant d’être sauvés. C’est de cette manière que les prophètes nous ont montré le chemin à suivre et la patience dont nous devons faire preuve en cas d’épreuves difficiles, même si elles paraissent impossibles à surmonter. En effet, Allah récompense la persévérance face aux épreuves les plus difficiles en envoyant une aide inattendue. Notre Seigneur exprime cette réalité de la manière suivante : « Ceux qui combattent pour Notre Cause, Nous les guiderons assurément sur Nos sentiers, car Dieu est avec ceux qui s’appliquent à accomplir des oeuvres salutaires. »4 C’est pourquoi nous devons avoir confiance en notre Créateur et suivre le chemin de chacun de ses prophètes pendant toute notre vie et en toute circonstance.

 

Chers Fidèles !

Les Prophètes envoyés par Allah sont les meilleurs exemples à suivre pour nous. Afin de ne pas s’écarter de leur lutte pour la foi et de leur soumission exemplaire envers Allah, nous devons veiller à ne pas transformer le jour de Achoura en un jour festif. Nous devons éviter de faire des dépenses inutiles en utilisant les ingrédients les plus coûteux pour préparer nos plats de Achoura. Allah sera sûrement satisfait de nous si nous honorons nos voisins et que nous nous réunissons en famille pour se rappeler l’importance de ce jour. Mais nous devons avant tout commencer par nous remettre en cause individuellement et collectivement afin de raffermir notre religion. Sommes-nous aussi patients envers notre famille que l’était Moïse (as) envers sa communauté ? Parvenons-nous à conserver une foi irréprochable envers notre Seigneur lorsque nous sommes éprouvés dans notre travail, notre santé ou nos richesses comme le prophète Ayyoub (as) le fit ? Faisons-nous preuve d’autant d’amour et de dévouement envers nos enfants et nos frères en religion qui se montrent ignorants de leur Seigneur que le prophète Noé (as) ? Nous devons profiter de ce jour de Achoura pour donner un souffle nouveau à ces valeurs qui ont presque disparues de nos jours.

 

Chers Croyants !

Le mois de Muharram est un mois exceptionnel pendant lequel notre Seigneur a éprouvé Ses prophètes à travers différentes épreuves et les a ensuite guidés vers la délivrance. C’est pour cela qu’il est louable de commémorer ce jour. Cependant, il ne faut pas le comprendre seulement comme un jour où nous mangeons les plats de Achoura. C’est aussi un mois où le petit-fils de notre Bien-Aimé Prophète, Hussayn (as), et de nombreux membres de sa famille furent tués. Ce jour doit nous remémorer la patience et la résistance exemplaire dont ils firent preuve. Se contenter de déguster le plat que nous préparons à l’occasion de ce jour, c’est se méprendre sur la signification de cette résistance.

 

Mes Chers Frères, Mes Chères Soeurs !

Dans ce cas, nous devons nous aussi faire des efforts pour jeûner et essayer de comprendre les épreuves des prophètes afin de bénéficier de l’abondance de ce jour. C’est de cette manière que nous devons questionner notre adoration envers notre Seigneur et vérifier s’il n’y a pas des anomalies dans notre comportement vis à vis de nos frères de religion afin de les réparer. En effet, c’est par la satisfaction d’Allah que passe le chemin du bonheur sur Terre ainsi que dans l’au-delà. Ce qui compte, c’est de persévérer même face aux épreuves les plus difficiles.

Que notre Seigneur nous permette de s’attacher fermement à Sa corde et de ne jamais la lâcher.

Amin !

Back To Top