skip to Main Content
Le Sermon Du Vendredi – 19/10/18 : Le Coran : Le Livre Dont Même La Récitation Et L’écoute Ont Valeur D’adoration

Le sermon du vendredi – 19/10/18 : Le Coran : le livre dont même la récitation et l’écoute ont valeur d’adoration

Chers croyants !

Lire le Coran ou bien écouter sa récitation avec l’intention d’accomplir une adoration et dans l’espoir d’obtenir une récompense divine fait partie de ce que notre religion considère comme une bonne œuvre. Il est ainsi dit dans un verset coranique : « Il m’a été ordonné de réciter le Coran. »[1] , ce qui nous montre l’importance de la récitation au même titre que les versets vantant les mérites des personnes récitant le Coran. Il est également dit dans un autre verset : « Et récite le Coran, lentement et clairement. »[2], ce qui nous indique qu’il faut lire le Coran de la manière dont Allah nous le demande. Notre Seigneur nous enseigne également le comportement à adopter lorsque le Coran est récité, en nous disant : « Et quand on récite le Coran, observez le silence et écoutez le attentivement afin que vous obteniez la miséricorde. ».[3]

Le Prophète (sas), qui a reçu la révélation de ce livre sacré par le biais de l’ange Djibril avant de nous le transmettre, récitait également le Coran et écoutait parfois les autres le réciter.

 

Mes chers frères et sœurs !

Un jour, le Prophète (sas) appela Abdullah ibn Mas’oud et lui dit « Ô Abdallah ! Récite le Coran. Je souhaite t’écouter le réciter. » Abdoullah Ibn Mas’oud répondit alors : « Ô Messager de Dieu ! Comment puis-je réciter le Coran en ta présence alors que c’est à toi qu’il a été révélé ? ». Ce à quoi le Prophète (sas) répondit : « J’aime écouter réciter le Coran et je souhaite écouter ta récitation à toi. ». Abdoullah ibn Mas’oud commença alors à réciter la sourate An-Nisa. Il lut le passage parlant des orphelins et arriva au verset où il est dit : « Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin, et que Nous te ferons venir pour témoigner contre eux ? »[4]. Des larmes coulèrent des yeux du Prophète (sas) qui demanda alors à Abdoullah ibn Mas’oud d’arrêter sa récitation.[5]

 

Une autre règle à respecter en matière de récitation du Coran est d’essayer d’embellir sa voix afin d’embellir la récitation. En effet, le Prophète (sas) dit à ce sujet : « Chaque chose à une manière d’être embellie et l’embellissement de la récitation du Coran passe par l’embellissement de la voix. ».[6]

 

Mes chers frères !

Depuis sa fondation, la Communauté Islamique du Milli Gorus s’est fixée comme principe de servir le Coran. Cela se traduit à la fois par un effort pour guider la communauté musulmane afin que tout un chacun vive en adéquation avec le Coran, mais également par un soin tout particulier apporté à l’apprentissage du Coran et de ses règles de récitation, avec notamment des institutions dédiées à cette tâche. Point d’orgue de cette mission, un concours annuel de récitation du Coran a été mis en place. La 30ème édition de ce concours aura lieu le 20 octobre 2018 au Centre des Congrès de Hanovre en Allemagne, où 8 finalistes venus de différentes villes d’Europe seront en compétition. Nous invitons tous nos frères et sœurs à cet événement montrant notre attachement au Coran.

Chers musulmans !

Cet événement constitue une réponse aux accusations dont est victime l’Islam dans un contexte où les musulmans subissent de plus en plus de discriminations. Il s’agit en outre d’un moyen pour sensibiliser nos jeunes générations à l’importance du Coran.

L’intérêt de nos jeunes pour le Coran commence très tôt avant de se transformer en amour et de jouer un rôle décisif dans la formation de leur identité et de leur personnalité. Venez donc écouter nos jeunes réciter la parole d’Allah.

[1]                     Sourate (Les Fourmis) An-Naml, 27:92

[2]                     Sourate (L’Envoloppé) Al-Mouzzammil, 73:4

[3]                     Sourate Al-A’raf, 7:204

[4]                     Sourate (Les Femmes) An-Nisa, 4:41

[5]                     Boukhâri, Sahih, Fedhâilu’l Qour’ân, 33

[6]                     Souyoûti, Djâmiou’s-Saghîr, H. No: 7313

Back To Top