skip to Main Content
Le Sermon Du Vendredi – 26/10/18 : Les Mauvaises Habitudes

Le sermon du vendredi – 26/10/18 : Les Mauvaises Habitudes

Chers Croyants !

Tout ce qu’Allah le Tout-Puissant nous a octroyé dans ce bas-monde est un dépôt. Nos vies, nos biens, notre santé et nos enfants nous ont été prêtés par Allah. Les musulmans sont confiés les uns aux autres, ils sont responsables les uns des autres. Notre dépôt le plus important est notre vie et notre santé. Nous devons donc prendre soin de notre corps et de notre âme afin de pouvoir remplir notre devoir d’adoration comme il se doit. C’est pourquoi il est important d’utiliser toutes les opportunités qu’Allah nous offre selon Sa volonté afin de préserver notre bien-être.

 

Chers Musulmans !

Aujourd’hui, la télévision, les réseaux sociaux, internet, les ordinateurs ou encore les téléphones mobiles sont des technologies qui ont pris une place importante dans notre vie quotidienne. Nous avons placé ces technologies au centre de nos vies au même titre que des besoins fondamentaux tels que respirer ou se nourrir. Ces technologies ont élargi le champ de nos possibilités en nous permettant, par exemple, de communiquer plus rapidement, de gérer plus efficacement nos affaires, d’obtenir aisément toutes sortes d’informations, de réduire les distances ou d’être au courant de tout ce qui se passe dans le monde. Cependant, lorsque toutes ces opportunités sortent de la zone d’utilisation appropriée, elles commencent à nous nuire et affectent profondément la santé de notre âme. En effet, si nous ne respectons pas certaines limites, toutes ces opportunités risquent de nous faire prendre de mauvaises habitudes. Comme nous le savons il n’est pas facile de changer nos habitudes, ces dernières définissant par ailleurs notre comportement.

 

Chers Frères !

Quelles sont donc ces limites qui une fois franchies transforment ces opportunités en mauvaises habitudes ? La réponse est la suivante : à partir du moment où ce n’est plus nous qui contrôlons les technologies mais elles qui nous contrôlent, cela signifie que nous sommes susceptibles de développer de mauvaises habitudes. N’oublions pas que les technologies que nous avons évoquées ne sont rien d’autre que des objets sans volonté propre. Si de simples objets sont capables de nous contrôler il est temps, mes chers frères, de nous remettre en question. Car cela ne fait que mettre en lumière la faiblesse de notre volonté. La faute n’est pas à chercher dans les objets mais plutôt dans les personnes qui les utilisent, c’est-à-dire nous ! C’est notre faute à nous et à nous seuls si nous avons fait de simples objets un but plutôt qu’un moyen ! Cela est révélateur d’une absence de réels objectifs dans notre vie. C’est à cause de cela qu’au lieu de s’élever grâce aux formidables opportunités qui nous sont offertes, nous préférons les utiliser pour jouer à des jeux abrutissants, errer sans but d’un site internet à l’autre, regarder des vidéos indécentes, utiliser nos claviers comme armes de guerre sur les réseaux sociaux et encombrer le net de commentaires inutiles et de commérages déplacés. N’oublions jamais, mes frères, cet avertissement d’Allah dans le Saint Coran : “Ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction”[1]. Notre Seigneur nous met ainsi en garde contre le fait de creuser davantage les lacunes qui renforceront notre âme bestiale.

 

Mes Chers Frères !

En tant que serviteurs soumis à notre Seigneur, n’oublions jamais de nourrir notre âme en comblant nos erreurs avec de bonnes actions, des œuvres pour le bien général, de la gentillesse envers notre famille et nos amis, des adorations, des lectures bénéfiques et avec la fraternité entre les croyants. Nous devons utiliser les technologies mises à notre disposition dans ce but. N’oublions cependant pas que ces technologies restent des moyens et ne sont en aucun cas une finalité. N’oublions pas non plus qu’aucune technologie ne peut remplacer le fait d’aller à la mosquée écouter un imam, de se réunir avec ses amis, d’étudier le Coran et la Sounna  et faire profiter les autres de son savoir ou bien d’être exemplaire dans son comportement. Nous devons garder à l’esprit qu’une technologie n’est rien d’autre qu’un moyen à notre service et adapter son utilisation à ce principe. Car pour pouvoir utiliser notre âme, notre esprit et notre raison correctement, nous devons les protéger de toute saleté. Gardons à l’esprit cet autre avertissement de notre Seigneur : “Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas.”[2]

 

Chers Croyants !

Afin de protéger nos enfants et nos jeunes de ces mauvaises habitudes, nous devons d’abord nous améliorer nous-même à cet égard. Nous ne devons pas nous dire : “de toute façon, tout le monde le fait”, “même si je fais attention, mon fils verra cela dehors, il a l’habitude”. Sachons éteindre la télévision, mettre notre téléphone portable de côté et limiter notre utilisation des réseaux sociaux ! Nos enfants et nous, avons besoin de certaines règles lorsque nous utilisons les moyens de communication tout comme nous avons besoin de règles pour manger, boire, dormir ou s’asseoir. Car il fait partie de notre responsabilité humaine, religieuse et morale de tout faire pour que nos enfants ne contractent pas de mauvaises habitudes. Notre Seigneur nous rappelle cette responsabilité dans le verset suivant : « Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles d’un feu dont le combustible sera les gens et les pierres »[3].

 

Chers Musulmans !

Les mauvaises habitudes nuisent à notre existence de la même façon que des grains de sable versés entre les dents d’une machine sensible l’abîment. Nous ne devons pas salir le dépôt d’Allah en enfreignant ses règles d’utilisation. Ne nous éloignons donc pas de l’objectif essentiel de notre vie et faisons en le centre de notre vie et de nos pensées. Le Prophète (sas) dit ainsi : “Le croyant fort est meilleur et plus aimé d’Allah que le croyant faible.”[4]

 

Puisse Allah nous aider à préserver notre nature telle qu’Il nous l’a confié et qu’Il protège notre génération de toutes mauvaises habitudes. Amin !

[1]                     Sourate Al-Baqarah (La Vache), 2:195

[2]                     Sourate Yûnus, 10:100

[3]                     Sourate At-Tahrim (L’Interdiction), 66:6

[4]                     Muslim, Destin, 8

Back To Top