skip to Main Content
Le Sermon Du Vendredi – 27/07/18 : Comment Trouver Le Réconfort

Le sermon du vendredi – 27/07/18 : Comment Trouver Le Réconfort

Chers Croyants !

L’Islam est une religion destinée à toute l’humanité ainsi qu’un système divin ordonnant tous les aspects de la vie des musulmans. Comme ce système régule toutes les facettes de notre vie, il s’agit pour nous d’une manière de penser, comprendre, ressentir et se comporter, bref d’un mode de vie complet. Dieu le Très-Haut dans le Noble Coran et le Prophète (sas) dans ses paroles nous enseignent comment nous devons nous comporter face aux aléas de la vie. L’un des domaines où nous avons le plus besoin de l’exemple du Coran et de notre Prophète est sans aucun doute la façon de réagir aux malheurs qui nous atteignent.

Chers Musulmans!

Allah nous dit: « La conversation secrète n’est que [l’œuvre] du Diable pour attrister ceux qui ont cru. Mais il ne peut leur nuire en rien sans la permission d’Allah. Et c’est en Allah que les Croyants doivent placer leur confiance. »[1] Ici Dieu nous demande de ne pas perdre confiance ni d’avoir peur, quelque soit le malheur qui nous atteint. Au contraire, Il nous enseigne de placer notre confiance en Lui. Il souhaite ainsi nous faire comprendre qu’Il sait mieux que quiconque ce qui pèse sur notre cœur et qu’Il ne nous abandonne jamais. Grâce à cette confiance nous pourrons raffermir notre cœur face aux insinuations de Satan et nous rendre facile l’accomplissement de bonnes œuvres. Cet ordre divin ne signifie en aucun cas qu’il est mal de ressentir de la tristesse face aux problèmes que nous rencontrons. Il vise plutôt à nous écarter des comportements détestables qui nous mènent à ce sentiment.

Chers Musulmans !

Le prophète Muhammad Mustafa (s.a.v.) nous a lui-même montré le meilleur des comportements à adopter face aux difficultés. Quand son fils Ibrahim mourut à cause d’une maladie alors qu’il était encore un nourrisson, le cœur de notre Prophète (s.a.v.) s’emplit de tristesse et des larmes coulèrent de ses yeux. On lui demanda alors : « Ô Envoyé de Dieu ! Est-ce que toi aussi tu pleure ? ». Ce à quoi il répondit : « Ces larmes sont des larmes de miséricorde. Nous versons des larmes, nos cœurs souffrent, mais nous ne proférons aucune parole dont notre Seigneur ne soit pas satisfait. Ô Ibrahim ! Ton départ nous attriste certes ! »[2]. L’Envoyé de Dieu (sas) nous apprend ainsi à ne pas tomber dans la rébellion contre Allah dans nos moments de peines mais à placer, au lieu de ça, notre confiance en Lui. Nous devons donc, en ces instants-là, nous en remettre pleinement à Allah et avoir à l’esprit, quelle que soit la situation, qu’Il nous comble de Ses bienfaits. Notre Prophète (sas) dit ainsi : « Si l’un d’entre vous est triste qu’il dise « Allahu Allahu rabbî lâ charika lah »  (Allah, Allah est mon Seigneur, je ne Lui associe rien). »[3].

Chers Frères !

Nous ne devons pas réagir de façon disproportionnée et irrationnelle dans les moments difficiles. Nous devons avoir à l’esprit que tout est sous le contrôle d’Allah. Il s’agit de la première étape de la patience. La seconde étape consiste à continuer résolument à accomplir des actes qui plairont à Allah. Nous devons faire face à la tristesse et à la colère de cette manière si nous souhaitons être vainqueurs dans ce monde et dans l’au-delà. Allah nous aimera et nous soutiendra davantage si nous persévérons dans cette voie. Car se contrôler suivant les prescriptions divines et prophétiques signifie vivre serein et répandre cette sérénité autour de nous. En effet, le djihad contre notre nafs est le plus grand des djihad.

Qu’Allah couronne de réussite le djihad contre notre nafs et qu’Il nous fasse don de la sérénité qui nous conduira au bonheur éternel. Amin !

[1]                   Sourate de La Discussion (Al-Mujadala), 58:10

[2]                   Bukhârî, Janaiz, 44

[3]                   İbn Hibbân, H.No: 864

Télécharger le sermon en français (pdf)

Télécharger le sermon en turc (pdf)

Back To Top